Problèmes ophtalmologiques

ophtalmologique caniche

L’une des maladies ophtalmologiques les plus fréquentes chez le caniche est l’atrophie progressive de la rétine (APR) aussi appelée rétinite pigmentaire.

L’APR est une maladie héréditaire. Elle est la conséquence de la défectuosité d’un seul gène et elle affecte indifféremment les deux sexes de la race. Le gène défectueux ne sera présent que s’il est transmis par les deux géniteurs. Néanmoins, l’APR peut également se développer à la suite d’autres pathologies comme la maladie de carré ou un glaucome.

Symptômes

L’APR se manifeste par une dégradation constante de la vision chez l’animal jusqu’à provoquer sa cécité. La maladie affecte la couche sensorielle de la rétine en entraînant la dégénérescence des photorécepteurs. Le caniche perd alors la vision nocturne avant de perdre, dans un délai plus ou moins long, la vision diurne.

Habituellement, un caniche affecté par l’APR devient aveugle quand il a un âge compris entre 2 et 8 ans. Quant à l’atrophie en tant que telle, elle se met en place et atteint son point final au cours d’une période qui va de 5 mois à 5 ans.

Diagnostic

Il est essentiel d’établir un diagnostic le plus tôt possible et notamment dans le cas de l’achat de l’animal. Un vétérinaire peut réaliser ce test de dépistage en utilisant un ophtalmoscope lors d’un examen oculaire simple. Si des examens plus poussés doivent être programmés, alors ils se réaliseront avec un électrorétinogramme ou en utilisant un test de dépistage génétique comme celui qui est commercialisé par la société Optigen. Celui-ci est crédité d’un taux de fiabilité de 100%.

Notez que cette affection est surtout présente chez les caniches de petite taille (nain et toy).

Il n’existe malheureusement pas de traitement à cette pathologie.

4s7xi2u

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *